Maisons tropicales de Jean Prouvé

Maison Tropicale de nuitAvec les Maisons Tropicales, Jean Prouvé persévère à démontrer qu’il est possible d’adapter les moyens de production industrielle au secteur du bâtiment en produisant « des maisons usinées comme des automobiles… » pour reprendre ses propres termes.

Ces bâtiments sont destinés à pallier au manque d’infrastructures dans l’immense territoire colonial français en Afrique.

Expédiés de métropole par avion cargo, ces édifices légers en tôles d’acier et d’aluminium, montés sur place en deux semaines environ, sont étudiés pour répondre aux problèmes climatiques locaux.

Cette expérience trop coûteuse et se heurtant aux mentalités conservatrices de l’époque fût sans lendemain. Seuls trois prototypes, comportant chacun des différences, seront édifiés en Afrique, l’un à Niamey (Niger) en 1949, où il servait de logement et de bureaux au directeur d’un collège et deux autres à Brazzaville (République du Congo) en 1951, dans lesquels étaient domiciliés les bureaux et le logement de fonction du directeur de la filiale africaine de la société Aluminium Français.

En 2000, Eric Touchaleaume et son équipe de la Galerie 54, a acheté, démonté et rapatrié en France ces trois prototypes, au terme d’aventures épiques.

La petite maison de Brazzaville (140 m2) a été vendue à un collectionneur américain, qui l’a exposée début 2005 à Yale University (USA), puis au Museum of Contemporary Arts de Los Angeles.

Maison Tropicale de nuitLa grande maison de Brazzaville (180 m2) est l’exemplaire que nous exposons au cœur de Paris. Après une longue et minutieuse restauration, la maison est présentée pour la première fois en France.

La maison de Niamey (240 m2) sera installée dans le Sud de la France vers 2008/2009 et deviendra une antenne de la Galerie 54, présentant des expositions accessibles au public durant la saison estivale.

D’un intérêt historique et esthétique indéniable, les maisons tropicales ont valeur de manifeste et résument l’aboutissement des recherches de Jean Prouvé sur la préfabrication.

L’exposition à Paris

Le Quai des Champs-Élysées

Chaises de Jean Prouvé dans la Maison tropicaleEn octobre 1949, les parisiens ont eu la surprise de découvrir la maison tropicale de Niamey (une section) présentée sur les berges de la Seine au pied du Pont Alexandre III, dans le cadre de l’Exposition pour l’Equipement de l’Union Française. Elle fut ensuite expédiée par avion à Niamey.

Quel plus bel hommage à l’œuvre de Jean Prouvé que l’exposition d’une maison tropicale, plus de 50 ans après, de nouveau sur le même site.

Une sélection de meubles de Jean Prouvé sera exposée dans la maison, permettant de mieux appréhender la cohérence de l’œuvre du génial constructeur, pour qui

…il n’y a pas de différence entre la construction d’un meuble et celle d’une maison…

Textes : Eric Touchaleaume, Photos : Solange de Chabot (jour), Philippe de Chabot (nuit) – plus de photos sur dechabot.net

Les commentaires sont clos.