Jean Prouvé (1901-1984)


Fils de l’artiste nancéen Victor Prouvé et filleul du maître verrier Emile Gallé, Jean Prouvé baigne dans le milieu créatif de l’Ecole de Nancy où art et industrie sont intimement liés. D’instinct il apporte une dimension esthétique très personnelle aux solutions techniques simples, efficaces et robustes qu’il met en œuvre.

Il débute comme ferronnier d’art et réalise ses premiers meubles dans les années 20 et dès 1935 un prototype de maison de week-end en acier avec les architectes Beaudouin et Lods.

Il met au point le « mur-rideau » en 1938 et l’utilise pour la Maison du Peuple de Clichy (classée Monument Historique).

Il collabore avec les plus grands architectes du moment comme Le Corbusier et Mallet-Stevens.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il poursuit ses recherches sur le mobilier et sur la préfabrication notamment avec l’architecte Pierre Jeanneret.

Il conçoit et fabrique pour l’armée des pavillons démontables puis des baraquements d’urgence pour les réfugiés de Lorraine, constructions dites provisoires dont certaines logent encore des gens dans des conditions de confort très honorables.

Entre 1949 et 1951 il réalise les trois uniques prototypes de maisons tropicales. En 1954, à la suite de dissensions avec ses actionnaires, il démissionne et quitte définitivement son usine de Maxéville (Nancy).

Il réalise néanmoins des chefs-d’œuvre durant cette période conflictuelle, dont le Pavillon du Centenaire de l’Aluminium (classé Monument Historique), alors présenté sur les quais de Seine à Paris au Port du Gros Caillou.

Il poursuit ensuite une activité d’ingénieur conseil, notamment dans la conception de bâtiments préfabriqués, dont l’école démontable de Villejuif en 1957 et la « Maison Saharienne pour prospecteurs de pétrole » avec Charlotte Perriand en 1958.

Professeur au Centre National des Arts et Métiers entre 1957 et 1970, ses cours sont réputés et largement suivis par la nouvelle génération. En 1971 il est Président du jury pour le concours du Centre Georges Pompidou et appuie le projet lauréat de Rogers et Piano.

Le Centre Pompidou a présenté une rétrospective de son oeuvre en 1991, suivi par de nombreux musées dans le monde. Son mobilier figure dans les collections permanentes de Design des plus grands musées.

Jean Prouvé est une figure majeure de l’histoire de l’architecture et du design du XXème siècle, reconnue internationalement.

Auteur : Eric Touchaleaume, antiquaire Galerie 54, Paris

Les commentaires sont clos.